Adrien Abauzit : l’anti France

Vidéo : antifrance

I) Qu’est-ce que l’anti France ?
II) Qu’est-ce que la philosophie des Lumières ?
III) Conséquences de la philosophie des Lumières
IV) Faire appel à nos élites
IV-1) Qui sont nos élites ? Histoire et sociologie des élites françaises
IV-2) Comment les rallier à une cause nationale ?
IV-3) Parallèle avec la révolution française
V) Conclusion

I) Qu’est-ce que l’anti France ?

Question : pourquoi le peuple français est-il insensible voir dégoûté par ce qui fait notre civilisation ?

Ex : Christophe Barbier a déclaré dans ONPC que les “valeurs” républicaines étaient plus importantes que la volonté du peuple. Ces valeurs sont en fait l’idéologie des droits de l’homme. Ces valeurs ne sont que la reprise du droit naturel du philosophe néerlandais Grotius. La doctrine du droit naturel a été reprise ensuite par les Lumières. Ces valeurs dont parle Barbier sont donc en fait la philosophie des Lumières.

L’anti France est donc la République dont l’esprit des institutions est la philosophe des Lumières.

II) Qu’est-ce que la philosophie des Lumières ?

Pourquoi la philosophe des Lumières est-elle l’anti France ? Une philosophie n’implique pas forcément un effacement civilisationnel.

Kant dans “Qu’est-ce que les Lumières ? ” dit : les Lumières est la philosophie qui permet aux individus d’utiliser leur propre entendement. En effet les individus ne pensent pas par eux-mêmes. Mais quelle va être la réponse (mauvaise) des Lumières ? C’est : “pour utiliser son entendement, l’homme doit abolir le passé”.

Les Lumières le formulent de cette manière : “l’homme est naturellement bon, mais force est de constater qu’en société il est mauvais. C’est parce la société l’a rendu mauvais, et si elle l’a rendu mauvais c’est parce que ses fondements (la religion) sont mauvais”. Les Lumières vont proposer comme nouveau fondement : “la raison”.

Quelques exemples :

  1. Montesquieu a voulu changer les institutions. D’ailleurs, c’est parce qu’il a voulu copier les anglais, dont les nobles font jeu égal avec le roi. Chambre des pairs = chambre des nobles.
  2. Diderot l’encyclopédie : réécrire le savoir, mais sur de nouvelles bases,sur le fondement de la raison
  3. Voltaire : écrasons l’infâme = écrasons la croix
  4. Comte d’Olbach, anti-chrétien (a écrit : “le christianisme dévoilé”) voulait éradiquer le passé
  5. Jean-Jacques Rousseau : l’Emile c’est très naïf. Propose un nouveau système d’éducation, s’attaque au format familial traditionnel. Contrat social : faire naître des institutions hors sol dégagées de la tradition. Discours sur les arts et les sciences : il dit que les arts altèrent la vertu des peuples. S’attaquer aux arts = culture = tradition = passé

Les Lumières vont promouvoir un modèle de société, un modèle d’individu qui a abdiqué toute trace du passé, toute particularité, toute caractéristique culturelle, politique, sociale, religieuse.

Raisons de la révolution : la noblesse voulait prendre sa revanche sur le roi, et la bourgeoisie avait besoin de faire péter le carcan de l’ancien régime pour laisser plus de place à la puissance du marché.

III) Conséquences de la philosophie des lumières

Conséquences politiques de cette philosophie :

  1. L’Union Européenne. Dixit François Mitterrand : “la France est notre histoire, l’Europe est notre avenir”
  2. l’immigration de masse permet d’éradiquer le peuple de France
  3. la théorie du genre. “Vous n’êtes plus votre sexe, vous pouvez choisir”
  4. la laïcité
  5. on a donné la nationalité française à des gens qui n’étaient culturellement pas français. Ex : des gens qui font allégeance à leur pays d’origine, comme le soir de l’élection de F. Hollande.

Conséquences anthropologiques :

  1. Emergence de l’individualisme. Ex : le mariage gay, qui est une atteinte de la famille, répond à des intérêts particuliers et néglige toute notion de bien commun. [anecdote de Louix XIII qui a exécuté le Comte de Montmorency-Bouteville] [anecdote des mines de fer des Wendel pillées par les Allemands]
  2. Processus de décivilisation. Norbert Elias : les individus se sont civilisés à partir du Moyen Age, en incorporant des normes siècle après siècle. Ils sont devenus polis, courtois, ce qui a rendu la vie en société possible et moins violente. La philosophie des Lumières dit de nous dépouiller de toute norme, ce qui produit donc de la décivilisation. Exemple 1 : l’incivisme des Wesh-Wesh, qui sont déstructurés et qui n’ont aucune norme pour les structurer. Exemple 2 : vulgarité de certains présentateurs (Cyril Hanouna, …). Exemple 3 : déclin des arts, aujourd’hui il n’y a plus d’écrivain. Pour être un génie, il faut incorporer la culture existante. L’individu spontanément talentueux ça n’existe pas.

Un mot supplémentaire sur la décivilisation. Le totalitarisme est le régime qui réduit le peuple à l’état de masse. Selon Simone Weil (la philosophe), un individu est enraciné quand il participe à l’existence de sa collectivité, ce n’est possible que quand il est structuré par les trésors du passé. Les lumières sont donc la matrice du déracinement du peuple de France.

Pour conjurer la zombification il faut éradiquer les Lumières. Le peuple n’est pas souverain : ex. avec la constitution européenne refusée par les Français en 2005 mais votée par le parlement en 2008 sous la forme du traité de Lisbonne.

IV) Faire appel à nos élites

Les choses changeront en France quand nos chères élites françaises l’auront voulu. Ce constat appelle plusieurs questions.

IV-1) Qui sont nos élites ? Histoire et sociologie des élites françaises

a) dans quel contexte baignent nos élites ?

  1. Elles baignent dans le contexte de l’hyper classe. C’est la vassalisation de toutes les oligarchies par l’oligarchie anglo-américaine, et en particulier le réseau Rothschild. Le logiciel des Rothschild n’est pas le sionisme mais le franquisme (c.f Gershom Scholem, Charles Novak : “Jakob Frank le faux messie”, Rabbin Antelman : “To eliminate the opiate”). Oligarchie formée en 1898 : car l’Angleterre met fin à la guerre de Boers, et les US expulsent les espagnols de Cuba. Ces messieurs fondateurs de l’oligarchie sont d’ailleurs partis en croisière en 1912 …
  2. L’oligarchie française se met à la botte, par exemple Clémenceau était un agent anglais acharné.
  3. Les oligarchies occidentales se mettent à la remorque pour plusieurs raisons : la lutte contre le communisme, la construction européenne, et avec les accords du Gatt, l’internationalisation des affaires a fait que tout a été concentré à la City de Londres ainsi qu’à Wall Street
  4. L’oligarchie chinoise aussi a été vassalisée par l’oligarchie anglo-américaine, même si elle est ultra-nationaliste [pas de miracle chinois car investissements occidentaux massifs]
  5. L’oligarchie russe a été vassalisée en 1993, quand Eltsine a privatisé une grande partie de l’économie.

b) Qui sont les élites ? Historique depuis la révolution

  1. on entend beaucoup : les sionistes et les franc-maçons, ce sont des sottises. Deux références incontournables : Emmanuel Beau de Loménie : “la responsabilité des dynasties bourgeoises” et Henry Coston qui a fait un travail extrêmement rigoureux, reconnu par Pierre Assouline et Simon Epstein.
  2. Directoire. Les Robins : avocats, magistrats, conseillers au parlement, ont bâti des fortunes immenses. Le problème : leur fortune était lié au sort de la révolution. Retour du roi = fin de la fortune. Les dynasties bourgeoises vont tout faire pour empêcher le retour du roi, et vont financer le coup d’état de Brumaire. Ces banquiers ont été nommés régents de la banque de France. Exemple : le banquier Mallet, aujourd’hui la banque Schlumberger-Neuflize-Mallet. Napoléon va les remercier grassement, via par exemple des concessions de mines.
  3. Restauration après la débâcle de Napoléon. Sous Louis XVIII, la noblesse va se refaire la cerise. En 1827, l’État va verser aux familles nobles lésées par la révolution un milliard de francs. Les nobles vont se reconvertir dans l’affairisme. Les Chodron de Courcel par exemple vont se retrouver à la banque de France.
  4. la bourgeoisie va renverser Charles X et mettre à la place Louis Philippe, agent de l’Angleterre. Deux régents de la banque de France vont devenir président du conseil : Jacques Laffitte et Casimir Perier.
  5. Second Empire : les dynasties bourgeoises vont se scinder, et certaines ne se rallient pas à Napoléon III. C’est à ce moment-là que la bourgeoisie juive va émerger, parce qu’il y a des places à prendre. Les Rothschild, aidés par Monsieur Paulin Talabot vont fonder la Société Générale.
  6. Les 3 strates des élites (dynasties bourgeoises, noblesse et bourgeoisie juive) ne vont pas beaucoup se mélanger. Un roman illustre ça : “La Fortune des Rougon” d’Emile Zola. Les romans de Balzac illustrent ça aussi. C’est au XXe siècle que les milieux vont fusionner.
  7. La noblesse a toujours un rôle à jouer. Référence : livres des Epoux Pinçon
  8. Dassault devient milliardaire grâce au front populaire. D’autres fortunes dans le luxe : Bettencourt, Pinault, Bernard Arnault, Hermès. Dans l’agro-alimentaire aussi, avec par exemple la famille Ricard.
  9. Aujourd’hui il y a trois strates des élites : les notables, le MEDEF, et la couche qui baigne dans l’hyper classe.

IV-2) Comment les rallier à une cause nationale ?

Comment convaincre les élites de lutter contre le mondialisme ?

  1. la facture du mondialisme c’est au minimum 100 Mds d’euros par an. 50Mds pour les banques, et 50Mds pour la contre-colonisation.
  2. la chaos c’est pas bon pour les affaires. Si ça continue, la France va se marseilliser. Le crime va prendre de plus en plus de place dans l’espace public. Ces deux arguments devraient parler aux 2 premières couches des élites, à savoir les notables et le MEDEF.
  3. il n’est pas impossible que l’oligarchie américaine se retourne contre un des ses vassaux, la France. En 2011, l’affaire lybienne. Khadafi baignait dans le système (copain comme cochon avec Oleg Deripaska ainsi que Nathanaël de Rothschild) [Monsieur “Sabbat Tzaïfi” enterré au Montenegro ? A checker]

Nos élites ne vont pas le faire naturellement, il va falloir leur tordre un peu le poignet. Moyens à utiliser : réseautage, lobbying, vote Front National.

IV-3) Parallèle avec la révolution française

On peut faire un parallèle avec la Révolution Française. cf les travaux des historiens François Furet et Augustin Cochin. A partir de 1750, se sont fabriquées de nouvelles sociétés de pensée. Elles ont fomenté une nouvelle légitimité politique et culturelle. Les institutions de l’ancien Régime se dépérissaient.

Aujourd’hui, les Français ne croient plus aux institutions, aux hommes politiques, aux journalistes. Sur internet se développent de nouvelles sociétés de pensée, ainsi qu’une nouvelle légitimité politique et culturelle. Le système est en train de paniquer, comme on peut le voir avec la quenelle, on ne parle que de ça, ce qui est complètement irrationnel car inoffensif. Le système a compris qu’il avait perdu prise. C’est exactement ce qui s’est passé au XVIIIème siècle. Ceci dit cette pensée dissidente, bien qu’elle touche de plus en plus de gens, n’est pas consolidée. Nos élites aujourd’hui ne connaissent pas la dissidence.

Mais il faut être optimiste, car les élites sont pragmatiques et savent où est leur intérêt, et peuvent changer de cheval s’ils pensent que ça peut être intéressant pour eux. [ex avec Beau de Loménie qui explique la cassure des dynasties bourgeoises sous Napoléon III]

V) Conclusion

Celui qui aime la République, l’amour de la France n’est pas en lui.

Advertisements
This entry was posted in Résumé de vidéo and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s